La pensée positive en 10 étapes

Share Button
Avoir une Pensée Positive

Avoir une Pensée Positive

 

A première vue, il semblerait que la pensée positive et le trouble du déficit de l’attention (TDA) n’aient rien à voir l’un avec l’autre. Mais beaucoup d’entre nous qui avons le TDA, développons des modèles de pensée négative parce que nous devenons frustrés par nos expériences de vie. Cette perspective négative rend alors les choses encore plus difficiles à gérer, et rend les défis plus difficiles à envisager et à mener.

Pratiquer la pensée positive permet aux personnes souffrant de TDA de se concentrer sur leurs forces et leurs réalisations, ce qui augmente la motivation et l’envie. La pensée positive rend alors les progrès plus facile à envisager et a réaliser. La déprime est moins présente et vous vous sentirez plus heureux. Les conseils suivants fournissent des suggestions pratiques que vous pouvez utiliser pour vous aider à passer a une forme de pensée positive:

1. Prenez bien soin de vous. Il est beaucoup plus facile d’être positif quand vous mangez bien, quand vous faites de l’exercice et vous vous reposez suffisamment. Avant toute chose, vous devez être dans une bonne condition physique, pour envisager d’améliorer votre moral.

2. Souvenez-vous des choses pour lesquelles vous avez eu du plaisir et dont vous êtes fier. Peu importe que ce soit une chose petite ou ancienne. La seule chose qui importe, c’est votre fierté et votre bonheur à ce moment là. Vous remarquerez que lorsque vous rencontrez des personnes, selon qu’elles voient la vie du bon coté ou du mauvais coté, elles n’ont pas le même discours. La personne qui va bien voit l’avenir, n’a pas de nostalgie du passé ni de rancoeur. Alors que la personne négative, elle, regrette le passé, ne voit pas l’avenir d’un bon oeil et critique pratiquement tout.

Prenez seulement 60 secondes par jour, posez-vous et appréciez les bonnes choses. Il suffit parfois de peu de choses, comme apprécier un repas, regarder réellement un paysage, un animal, le ciel ou autre chose de la nature par exemple. On ne regarde pas réellement autour de nous, on jette un oeil, mais on ne voit que très rarement à quel point telle chose peut être jolie, nous apaiser, etc. Cela n’est pas grand chose mais cela fait une énorme différence dans nos vies. Avoir une pensée positive dans la vie de tous les jours, ce n’est vraiment pas difficile.

3. Recherchez la preuve au lieu d’émettre des hypothèses. La peur de ne pas être aimé ou accepté nous conduit parfois à penser que nous savons ce que les autres pensent, mais nos craintes ne sont généralement pas la réalité. Si vous pensez que la mauvaise humeur d’un ami ou d’un membre de votre famille est dûe à quelque chose que vous avez fait, ou que vos collègues font secrètement des commérages sur vous lorsque vous tournez le dos, dites-le et demandez-leur. Ne perdez pas de temps à vous demander si vous avez fait quelque chose de mal, sauf si vous avez la preuve qu’il y a quelque chose à craindre. Ces pensées nous pourrissent la vie. Nous fantasmons sur d’hypothétiques réponses jusqu’à nous en rendre malade, alors que la vérité est souvent différente. Il ne faut pas supposer, mais demander ou constater. Cela change complètement nos vies, et nos pensées deviennent ainsi positives.

4. Abstenez-vous d’utiliser les « absolus ». Avez-vous jamais dit à un partenaire « Tu es toujours en retard! » ou ne vous êtes-vous jamais plaint à un ami « Tu ne m’appeles JAMAIS! »? Penser et parler en utilisant des absolus comme « toujours » et « jamais » fait paraître la situation pire que ce qu’elle n’est, et cela programme votre cerveau négativement. Alors que si un ami vous appelle , il est plus positif de lui dire,  » salut je suis content de t’avoir ». Non seulement votre ami sera content d’entendre que vous êtes content, mais par la même occasion, il vous appellera sûrement plus souvent, car vous lui faites plaisir. Imaginez un ami qui vous appelle de temps en temps, vous commencez par lui dire qu’il ne vous appelle jamais, et je suis sûre que vous enchainez par quelque chose de négatif. Pensez-vous qu’il a envie de vous rappeler ? Je ne pense pas. Cela devient plutôt une corvée et il risque fort d’espacer ses appels.

5. Détachez-vous des pensées négatives. Vos pensées ne peuvent avoir aucun pouvoir sur vous si vous n’y prêtez pas attention. Si vous vous surprenez à avoir une pensée négative, détachez-vous en, soyez-en témoin et ne la suivez pas. Ayez tout de suite une pensée positive.

6. Ecrasez les « PNA ». Dans son livre « Changez votre cerveau, Changez votre vie », le Dr Daniel Amen parle des PNA – Pensées Négatives Automatiques. Ce sont des mauvaises pensées qui sont généralement réactionnaires, comme « Ces personnes rient, elles doivent être en train de de se moquer de moi », ou « Le patron veut me voir? Il doit être furieux! ». Lorsque vous remarquez ces pensées, dites-vous qu’elles ne sont que des PNA et écrasez-les!

7. Pratiquez le contact physique (avec vos proches). Pas besoin d’être un expert pour connaître les avantages d’une bonne accolade. Le contact physique positif avec les amis, les proches, et même les animaux domestiques, est un « remontant » instantané. Une étude sur ce sujet a été réalisée avec une serveuse qui touchait certains de ses clients sur le bras, lorsqu’elle leur amenait l’addition. Elle a reçu des pourboires plus élevés de la part de ceux qu’elles touchait par rapport à ceux qu’elle ne touchait pas!

8. Augmentez votre activité sociale. En augmentant votre activité sociale, vous diminuez la solitude. Entourez-vous de personnes saines et heureuses, et leur énergie positive va vous affecter dans un sens positif!. Cotoyer des personnes qui ont une pensée positive aide à être positif, et l’inverse est également vrai, malheureusement.

9. Engagez-vous en tant que bénévole dans une organisation ou aidez une autre personne. Tout le monde se sent bien après avoir aidé. Vous pouvez offrir votre temps, votre argent ou vos ressources. Plus vous donnez d’énergie positive aux autres, plus vous en recevrez en retour.

10. Utilisez des modèles d’interruption pour lutter contre la rumination. Si vous vous trouvez en train de ruminer, une excellente façon de vous arrêter est d’interrompre ce modèle en vous forçant à faire quelque chose de complètement différent. La rumination c’est comme une hyper-concentration sur quelque chose de négatif. Ce n’est jamais productif, car ce n’est pas rationnel ni orienté vers aucune solution, c’est juste une inquiétude excessive. Essayez de changer votre environnement physique – allez vous promener ou allez vous asseoir à l’extérieur. Vous pouvez aussi appeler un ami, lire un livre, ou mettre de la musique.

Avoir une pensée positive c’est voir la vie du bon côté. Et même si dans une vie, nous avons des moments difficiles, ils passent beaucoup mieux si vous pensez positivement. Il vaut mieux dire : « ça ira mieux demain », que « il ne m’arrive que des galères ».

 

Définition wikipedia pensée positive

Share Button

Exprimez vous!

*