10 Façons d’ameliorer votre communication

Share Button

 

commnuniquer-Pierre-de-Blar

Pierre de l’éloquence ou Pierre de Blarney

La Pierre de l’éloquence ou Pierre de Blarney (en irlandais : Cloch na Blarnan, en anglais : The Blarney Stone) est une pierre historique qui est intégrée aux créneaux du château de Blarney, en Irlande, dans la ville de Blarney près de Cork.

Selon la légende, cette pierre serait un morceau de la Pierre du Destin qui, dans la mythologie celtique, est une pierre magique. Elle est d’ailleurs encore utilisée pour les couronnements à Westminster, bien que la Pierre du Destin soit désormais physiquement en Ecosse.

La tradition se perpétue et lorsque les visiteurs se rendent au château de Blarney, ils embrassent cette pierre et reçoivent en don « l’art de bien communiquer ».

Je ne suis pas là pour remettre en cause la tradition… et pour certains d’entre vous, perpétrer la légende peut paraître bien étrange – mais au fond, qui suis-je pour émettre des objections. Ce n’est pas comme si je disais que le père Noël n’existe pas !

Il y a tant à dire sur le langage et l’art de bien communiquer, et même si je suis passionnée par le sujet,  je suis sûre que je ne réalise même pas combien ce domaine est vaste et riche. Que vous étudiez des émissions télé, des programmes radio, que vous vous rendiez à des clubs dédiés à l’art oratoire ou même dans la plus banale des conversations, il y a certaines règles qui s’appliquent quand il s’agit de bien communiquer à l’aide de mots. Cela peut paraître rébarbatif, je sais bien, mais même si c’est votre bouche qui fait le travail, votre cerveau fonctionne tout autant – si ce n’est 2 fois plus – lorsqu’il transforme vos pensées ou vos connaissances en mots. Alors quelle meilleure façon que d’apprendre à devenir un excellent communicateur en étudiant la personne la plus proche de vous : vous-même.

1. Ce que vous savez

L’enseignement de l’école vous a appris les bases mais pour être un communicateur efficace, et selon les cas, pour être un orateur hors pair, il faut pratiquer ce que l’on vous a enseigné.  Les discours ou présentations que j’ai pu faire au cours de ma vie m’ont appris que nous avons tous nos limites mais que cela ne veut en aucun cas dire que nous ne pouvons pas nous améliorer et partager nos connaissances avec d’autres personnes. Cela est valable pour vous, comme pour moi.

2. L’écoute

C’est tout aussi important que de poser des questions. Parfois écouter le son de votre propre voix peut vous donner un peu plus de confiance en vous-même et vous permettre de partager vos points de vue et opinions avec plus de conviction et d’assurance.

3. L’humilité

Nous commettons tous des erreurs et parfois nous avons tendance à mal articuler, et mal  prononcer certains mots alors que nous connaissons parfaitement leur signification. En fait, nous employons ce genre de mots quand nous voulons impressionner nos interlocuteurs. Personnellement je suis dyslexique, et lorsque je parle en public il m’arrive de fourcher et de mal prononcer certains mots. Avant je devenais toute rouge, j’avais honte et j’étais mal à l’aise. Par la suite, j’ai appris à accepter ce petit handicap et maintenant je peux en rire lorsque je fais des erreurs en public.

Mon conseil, lorsque vous êtes en groupe, que vous soyez l’orateur ou pas, n’hésitez pas à demander si vous avez prononcé le mot de la bonne façon. N’ayez pas peur, et si vos interlocuteurs hésitent à leur tour, tournez cela en dérision avec humour. Je vous garantis que tout le monde en rira, y compris vous-même.

4. Le contact visuel

Il y a beaucoup à dire lorsqu’il s’agit de vous adresser à votre auditoire avec un regard fixe et qui retienne l’attention. C’est important que vous gardiez votre concentration et que vous mainteniez un contact visuel. Si vous êtes en discussion avec une seule personne, ne regardez pas quelqu’un d’autre, ce qui pourrait être perçu comme un désintéressement de votre part. Et si vous vous adressez à un auditoire, ne fixez pas une seule et unique personne pendant tout votre discours… même si elle est attirante et belle.

5. La plaisanterie

Un peu d’humour peut détendre l’atmosphère et faire des miracles. C’est une façon de capter l’attention de la personne qui vous écoute et même d’un auditoire tout entier. Vous faites ressentir à chacun que vous êtes aussi un être humain tout autant que celui qui vous écoute.

6. L’interaction

La véritable interaction n’est ni plus ni moins qu’un échange avec l’autre. Mélez-vous à vos interlocuteurs, vous aurez ainsi encore plus d’idées et comprendrez mieux à qui vous vous adressez. Vous saurez qui vous avez en face de vous.

7. Moi, encore moi et rien que moi

Admettez-le, il vous arrive parfois de chantonner sous la douche. Moi aussi ! Ecouter le son de votre propre voix quand vous vous entrainez devant le miroir, avant une présentation ou un discours, peut vous aider à déceler ou corriger les moments où vous voulez accentuer certains propos ou certaines idées.

Cela vous aidera également à vous visualiser dans la situation et en quelque sorte à diminuer le stress ou la peur du jour J.

8. Avec le sourire svp

Le sourire est tout autant important que le contact visuel. Un sourire remplace même parfois un long discours ! Il n’y a aucune raison pour que vous fronciez des sourcils ou fassiez des grimaces pendant une réunion, à moins que cela soit intentionnel. En 2 mots n’ayez pas l’air renfrogné. Vous pouvez mieux vous exprimer et faire passer un message lorsque vous souriez.

9. Un modèle ou un mentor

Vous avez sans aucun doute déjà entendu des orateurs parler en public, que cela soit à un événement, lors d’une réunion ou même à un mariage. Bien entendu, certains lisent leur texte. Néanmoins, en prêtant attention à la façon dont l’orateur met l’accent (intonations, rythme) sur tel mot ou telle phrase peut vous aider lorsque vous serez le centre d’attention et devrez, à votre tour, prendre la parole. Mon mentor dans l’art de parler est Anthony Robbins. Lorsqu’il anime des séminaires, il arrive à passionner toute l’assemblé et la faire aller où il veut. C’est magique et passionant.

10. La préparation

Préparez-vous avant afin d’éviter de chercher dans vos notes en panique lorsque vous serez devant votre auditoire. Certaines personnes aiment avoir de petits pense-bêtes ou quelques notes, d’autres préféreront noter quelques phrases sur leurs propres mains (attention quand même, cela ne donne pas toujours le meilleur effet !)

Aujourd’hui il est d’usage d’utiliser un powerpoint avec la présentation de votre exposé, cela permet de suivre un plan, mais aussi de savoir où vous en êtes.

Soyez plutôt confiant avec ce que vous avez dire. Vous savez sans nul doute de quoi vous parlez et aurez même plaisir à le partager.

Voilà, c’est tout  pour aujourd’hui ! Ces suggestions pourront sembler évidentes pour certains mais c’est ainsi que j’ai appris à me sentir à l’aise lorsque je parle en public. J’espère que ces conseils vous aideront ou seront un rappel de choses que vous connaissez déjà peut-être. Ce dont je suis certaine, c’est que cela ne fait jamais de mal d’être avec des gens et de participer à des conversations ou des meetings, c’est même appréciable en plus d’être enrichissant. On a toujours quelque chose de nouveau à apprendre des autres.

 

Share Button

Exprimez vous!

*